POURQUOI VOUS AVEZ DU MAL À AVOIR UNE FESSE REBONDIE… ET COMMENT VOUS ALLEZ ENFIN RÉUSSIR !

POURQUOI VOUS AVEZ DU MAL À AVOIR UNE FESSE REBONDIE… ET COMMENT VOUS ALLEZ ENFIN RÉUSSIR !

Vous connaissez sans doute les programmes pour se « re-muscler » les fesses. Peut-être même les avez-vous essayés. Peut-être y êtes-vous enchaînée depuis longtemps… Le challenge des 1000 squats, les fentes latérales, les jumps et autres noms barbares n’ont plus de secrets pour vous… Mais vous n’avez toujours pas la fesse rebondie qu’on vous a promise ?

C’est normal. D’Internet aux salles de sport, ce ne sont pas les exercices (et les promesses) qui manquent. Mais vous pouvez suer autant que vous voulez, vous n’obtiendrez pas cette fesse rebondie à moins de comprendre une chose capitale d’abord. Vous devez déjà comprendre QUI est votre corps et comment il fonctionne. C’est cette connaissance de vous-même que vous apporte notamment le programme « belle en bikini ».

Voici ce que vous devez comprendre…

À chaque morphologie ses atouts et ses faiblesses

Si vous avez des cuisses fortes, ce sont elles qui prendront avant vos fesses. Il faut donc pouvoir cibler précisément les muscles du fessier.

C’est avant tout une question de physionomie

Nous ne sommes pas tous faits pareil, loin de là ! Mais nous avons trop souvent le réflexe de vouloir « ressembler à ». Certes, il est très bien et même sain de se fixer des objectifs.

« Je veux être belle en bikini cet été », « je veux renforcer mes abdominaux et un ventre plat », « je veux plus de force dans les jambes », « je veux récupérer du tonus », « je veux de jolies fesses rondes », « je veux être bien dans mes jeans comme en jupe » : à chacun(e) son mantra !

Mais ici, ce qui compte réellement, ce n’est pas que vous réussissiez à faire rentrer votre corps aux forceps dans le moule d’une mannequin brésilienne ou de Rihanna. D’abord, parce qu’il y a peu de chances que cela arrive et vous finiriez frustrée. Ensuite, parce que vous avez sans doute bien mieux à créer avec votre propre corps !

Chaque corps répond à une morphologie, une physionomie, une constitution qui lui sont propres. Certaines personnes absorbent parfaitement le gluten, d’autres gardent une sangle abdominale parfaite toute leur vie sans faire d’efforts, d’autres encore prennent du muscle en un rien de temps quand certaines doivent travailler plus dur.

Nous n’avons ni la même masse musculaire, ni le même taux d’hormones ou d’enzymes, ni la même génétique. Ce qui fait par exemple qu’un aliment aura des effets très différents chez deux personnes. Ou encore qu’une même session de tonification des ischio-jambiers apportera aussitôt de la fermeté à l’une et pas à l’autre.

Fesses en V, en A, en H ? Identifiez d’abord à quel monde appartient votre corps.

Savoir comment fonctionne son corps pour savoir quoi travailler

Ensuite, prenez conscience de la façon dont vous pratiquez ces exercices sportifs.

La plupart d’entre nous avons souvent le même réflexe. Nous suivons toute une batterie de challenges et nous nous acharnons un temps. Puis, en voyant que le résultat tant attendu n’arrive pas, nous abandonnons. Au mieux, nous changeons d’exercice. Mais nous n’avons rien résolu !

Songez que pratiquer ce type d’exercices est un peu comme partir à la pêche sans savoir ce qu’il y a sous l’eau. Vous allez tâtonner, peut-être renforcer au hasard un muscle ou deux si vous avez de la chance.

Mais la clé d’une fesse rebondie, c’est la connaissance de ladite fesse ! Si vous voulez galber le muscle – ou l’affiner – vous devez savoir de quel muscle on parle.

Grand fessier, moyen fessier, petit fessier : savez-vous les situer ? Et savez-vous les cibler dans un exercice ? Pour comprendre comment fonctionne votre fessier, lisez-en plus ici.

Identifier précisément son objectif

Rêver de fesse rebondie est une chose. Pour parvenir à ce résultat, vous devez aussi savoir d’où vous partez… Et quel est exactement l’objectif !

Selon votre physionomie actuelle, le but ne sera pas exactement le même. Souhaitez-vous… Diminuer votre cellulite et la peau d’orange ? Affiner ou grossir des fessiers et des cuisses ? Galber vos cuisses et vos hanches ? Réduire la culotte de cheval ? Gagner en volume et avoir les fesses généreuses et bombées ? Tonifier ou sculpter ? (Tout ça, bien sûr, sans passer par les implants fessiers !)

Selon que vous visiez une prise de volume ou plutôt une action d’affinage, vos exercices seront différents. Entre raffermir ses fesses rebondies et travailler le galbe ou la musculation de fesses plates, il y a une différence. Push up, cardio, flexion, fente ciblée, élastique, abduction, etc. : chaque série dans vos entraînements vise une action en particulier. C’est ce ciblage qui vous permettra de remodeler vos muscles fessiers pour avoir des fesses de rêve.

Manger en conséquence

Enfin, une grosse partie du travail réside dans votre alimentation.

Sachez qu’il ne sert à rien de vous priver pendant des semaines tout en pratiquant un entraînement sportif intensif et brutal. Comme nous l’avons souligné plus haut, à chaque corps ses particularismes… Et à chaque corps ses besoins.

On ajoute une variable de plus, selon que vous vouliez prendre de la masse ou affiner vos fesses. Il ne s’agit pas de mincir ou maigrir à tout prix mais de brûler les bonnes calories et d’alterner les menus pour apporter au corps exactement ce dont il a besoin.

Le programme « défi-corps-de-reve» vous aide donc à calculer vos macros. Soit les dosages de chaque catégorie d’aliments en fonction de votre corps et de vos objectifs.

Vous devez donc retenir qu’il ne sert à rien de vous acharner tant que vous n’avez pas compris QUI vous êtes et identifié clairement où vous allez.

Ce premier travail vous ouvre aussi une perspective très importante : apprendre à vous aimer et à travailler avec votre corps plutôt que contre lui.

>> Cliquez ici pour télécharger votre extrait GRATUIT

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés