MACRONUTRIMENT DÉFINITION : TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Macronutriment, kesako ?

On parle bien ici d’alimentation. Si vous entendez parler à tout bout de champ de ces fameux macronutriments, de calculs et de proportions, c’est qu’ils jouent un rôle capital dans votre corps. Et qu’on peut le mesurer très précisément, donc en jouer. Jouer avec les doses pour mieux orienter notre corps. Intéressant, non ?

L’alimentation vous apporte d’une part de quoi aider votre corps à exécuter ses fonctions principales (se réguler, digérer, produire des hormones, etc.). Et elle lui apporte, d’autre part, l’énergie suffisante pour le faire. Comme vous l’avez lu dans cette phrase, l’alimentation remplit deux fonctions majeures… Ou plutôt, deux groupes dans votre alimentation remplissent chacun sa mission. Les macros et les micros, pour faire simple.

Un groupe en particulier vous intéresse. Et la question est : qu’est-ce que les macronutriments ?

Pas besoin de vous avaler tout un livre sur la micronutrition et les macros. Toutes vos réponses sont ici !

Macronutriments et micronutriments définition : les bases

Macronutriment et micronutriment ?

Dézoomons un instant.

Le nutriment : c’est la substance que l’alimentation fournit à votre organisme pour rester vivant. Elle l’aide à se construire et à s’entretenir. Dans la liste des nutriments, vous trouvez d’un côté les micronutriments, : les vitamines, les oligoéléments, les omégas, etc..

Et de l’autre, les 3 macronutriments : protéines, lipides et glucides.

Qu’est-ce que les macronutriments : votre énergie

En d’autres termes, les macronutriments sont la base de votre énergie quotidienne. Ils vous apportent les calories, essentielles pour votre corps.

Si on approche encore un peu la loupe, on en distingue trois groupes…

Les glucides

Vous les connaissez, ce sont ceux qu’on a tendance à diaboliser. On les appelle (un peu grossièrement) les sucres. Les glucides sont pourtant, des 3 macronutriments, ceux qui apportent le plus d’énergie au corps et au cerveau.

On aurait tort de s’en priver !

Le ZOOM

Il y a grosso modo deux familles de glucides. Dans les deux, la composition de base est faite de monosaccharides (glucose, fructose et galactose).

Les glucides simples : ils ont une composition basique. Votre corps les consomme donc plus vite et votre réserve d’énergie s’épuise. Vous les retrouvez dans les sucreries (bonbons, friandises), les produits à base de sucre blanc raffiné, les sodas et jus, dans les fruits (fructose), etc.

Les glucides complexes : ils sont formés de grandes chaînes de monosaccharides. Résultat, votre corps peut en stocker et vous pouvez compter sur eux sur la durée. Et pas seulement pour un « shoot d’énergie » comme en avalant une barre chocolatée. Ceux-ci se retrouvent dans le pain, les pâtes et le riz, les céréales, les légumes secs et les fruits aussi.

LES LIPIDES

Nous sommes là dans la case des matières grasses. Mais encore une fois, il n’est pas question de s’en débarrasser totalement ! Si les lipides font partie de notre alimentation classique, c’est qu’ils ont un rôle à y jouer.

Les lipides interviennent dans la constitution et le fonctionnement des membranes des cellules. Ils participent à de nombreuses activités au sein du corps (transport des vitamines, élasticité de la peau, etc.).

Zoom

 On divise aussi les lipides en deux catégories :

Les graisses insaturées.
On retrouve les acides gras saturés dans les huiles végétales (olive, colza, etc.), les poissons gras, l’avocat…

Les graisses saturées.
On trouve des acides gras saturés dans les produits d’origine animale, comme la viande, le beurre et les produits laitiers. Et dans certaines préparations culinaires comme les pâtisseries ou les plats cuisinés. Ces acides gras sont très importants pour votre santé ! Et votre corps ne sait pas les synthétiser.

Autrement dit, si vous ne lui en apportez pas, votre corps ne pourra pas en recréer avec ce qu’il trouve.

Les protéines

Ces macronutriments-là sont les instruments de la construction du corps. Les muscles les stockent et puisent dedans pour se renforcer, tout comme la peau, les cheveux et jusqu’aux ongles. Les protéines d’origine animale se retrouvent dans la viande, les poissons, mollusques et crustacés, les produits laitiers. Pour l’origine végétale, vous trouvez des protéines dans les légumineuses (lentilles, soja, haricots…), les fruits oléagineux (noisettes, cacahuètes, noix de cajou…), ou encore les céréales comme le quinoa, le maïs, le seigle ou l’orge.

ZOOM

Les protéines, ce sont des chaînes solides qui relient entre eux les acides aminés. Ces acides se divisent en essentiels et non essentiels. C’est souvent le macronutriment que l’on lie à la prise de muscle.

Mais cela ne se fait pas n’importe comment !

Macronutriment perte de poids : comment ça fonctionne ?

Rappelons une évidence qui ne fait pas de mal à être répétée : couper tous les lipides et les glucides simples ne vous fera pas perdre de poids. En réalité, le bon calcul macronutriment, c’est un calcul équilibré.

C’est en sachant mesurer les besoins nutritionnels de votre corps que vous pourrez adapter le dosage des macronutriments à votre objectif. Autrement dit, oubliez les privations et les calculs sévères, ils ne vous apporteront rien. En réalité, comprendre les macronutriments, c’est aussi comprendre votre propre organisme. Et cela veut dire en parler avec un spécialiste qui vous guide vers le bon calcul. Un calcul qui va couvrir les besoins alimentaires journaliers de votre corps, tout en jouant sur la densité énergétique.

Votre corps a un métabolisme qui lui est propre. Il produit plus ou moins d’enzymes, d’hormones, fabrique plus ou moins de muscles, le perd à une vitesse différente du voisin, etc. Donc, si vous voulez perdre du poids, affiner votre corps ou tout autre objectif, il faut adapter vos choix alimentaires (comme physiques) aux réalités de votre corps !

Les 3 erreurs à ne pas faire avec les macros

- Réduire vos macros au plus bas en espérant brûler plus d’énergie que vous n’en consommez ;

-Miser sur un macro à booster aveuglément et délaisser les deux autres ;

- Utiliser un calcul tout fait au lieu d’un calcul personnalisé.

Qu’est-ce qui doit entrer dans le bon calcul macronutriment ?

L’objectif précis que vous vous êtes fixé. Perdre du poids, galber ses muscles, gagner des abdominaux, fondre des cuisses : des objectifs différents, donc un dosage de macros différent.

Le fonctionnement de votre corps.

À chaque corps ses besoins en macros. Il faut donc faire des tests et faire évoluer votre consommation de macros pour être sûre de respecter vos besoins naturels. Votre âge, votre santé entrent aussi en compte. La dimension plaisir ! Quand vous commencez à vous intéresser aux macronutriments, c’est pour la durée.

Finis les effets yoyo !

En comprenant comment fonctionnent les macros, vous allez réapprendre à manger. Les macros sont donc vos alliés pour longtemps. 

Découvrez nos guides pour apprendre à manger et connaître vos macronutriments :

La cuisine des Winneuses (pauvre en glucides)
La cuisine des Winneuses (pauvre en glucides)
La cuisine des Winneuses (pauvre en glucides)
La cuisine des Winneuses (pauvre en glucides)
La cuisine des Winneuses (pauvre en glucides)
La cuisine des Winneuses (pauvre en glucides)
La cuisine des Winneuses (pauvre en glucides)
La cuisine des Winneuses (pauvre en glucides)

La cuisine des Winneuses (pauvre en glucides)

37,00 €

Grâce à notre méthode, sentez-vous bien dans votre peau sans vous affamer !

  • 98 recettes (salées et sucrées) pauvres en glucides avec leurs macros calculés
  • Comment calculer ses besoins en macronutriments ?
  • Comment se faire plaisir et perdre de la masse graisseuse ?
  • Comment choisir les meilleurs aliments ?
  • Exemple de plans alimentaires sur 7 jours
  • Listes de courses associée à votre plan alimentaire
  • Outils pour suivre votre progression
  • Accès à notre groupe privé

En savoir plus
Liquid error (sections/pf-ff6ed4d2.liquid line 137): product form must be given a product