LES IDÉES REÇUES SUR LES PROTÉINES

LES IDÉES REÇUES SUR LES PROTÉINES

Les protéines sont des macronutriments essentiels à la vie (hormones, construction musculaire, tissus, cœur, etc.). Mais comme beaucoup de superstitions circulent au sujet des protéines, il nous faut prendre le temps de remettre à plat quelques idées reçues, puis de vous donner quelques conseils pour les intégrer intelligemment dans vos repas

LES IDÉES REÇUES SUR LES PROTÉINES

Les protéines acidifient le corps

                                                                        

FAUX. Le pH sanguin n’a rien à voir avec le pH in- trinsèque des aliments. Si la plupart des aliments carnés ont un effet acidifiant sur le sang, l’effet n’est que temporaire, quasi inexistant, du fait de l’homéostasie naturelle du corps qui vient équili- brer le pH, et des autres aliments qui jouent un rôle de “tampon”. Donc à moins de ne manger que de la viande rouge seule et en excès pendant de lon- gues semaines, vous pouvez dormir tranquille

                       

Aussi, il ne faut pas confondre remontées acides ou brûlures d’estomac avec l’acidité corporelle glo- bale (appelée équilibre acidobasique, EAB). 

                       

Si jamais vous avez ces symptômes après un repas, c’est parce que vous avez mangé en trop grandes quantités, trop vite, ou dans une mauvaise position. 

                       

Sachez que l’EAB est une fonction complètement autonome de votre corps, sur laquelle vous n’avez aucun contrôle. L’acidité passagère éventuelle est évacuée sans aucune contrainte sous forme de CO2 par les poumons. Sans cette belle régulation du pH corporel, il y a bien long- temps que l’espèce humaine aurait disparu. Heureusement vous êtes encore là, donc vous pouvez faire confiance à votre corps. Retenons que, non, les protéines n’acidifient pas le corps.

                                                       

   

Les protéines font maigrir, la preuve avec les régimes hyper-protéinés.

                                                                        

FAUX. On ne va pas y aller par quatre chemins, si les régimes hyper-protéinés fonctionnent à très court terme (près de 100 % d’échec à long terme), c’est simplement grâce à un déficit calorique excessif et non grâce aux protéines. Vous le savez bien maintenant, la perte de poids n’est jamais liée à un aliment ou à un nutriment en particulier, mais toujours grâce à un déficit calorique glo- bal. Le côté HYPER-protéiné n’aide pas non plus à préserver le muscle , au contraire. 

                       

Donc retenez bien, que comme tout autre nutriment, les protéines ne sont jamais responsables à elles seules d’une prise ou perte de poids, mais uniquement si elles participent à l’excès ou au surplus calorique 

                                                       

   

« Les protéines, c’est dangereux pour les reins. »

                                                                        

FAUX. Les protéines sont des nutriments essentiels à la vie. Sans protéines, vous ne pouvez pas renouveler votre peau, entretenir vos os, faire fonctionner votre cerveau, ni même vos reins ! Vous ne pouvez pas voir, ni digérer, en somme, vous ne pouvez pas vivre. Tout comme n’importe quelle chose (voiture, couteau...), c’est l’usage et l’abus qu’on en fait qui détermine la dangerosité. Mais comme tout excès en général finalement. 

                       

Et à moins d’en abuser irresponsablement pendant des dizaines d'années, vos reins sont très bien préparés à recevoir des résidus de protéines et à les éliminer. C’est d’ailleurs leur rôle. Re- procherait-on à un médecin d’être la cause des maladies qu’il soigne ? Si vous avez des reins c’est bien pour justement empêcher une intoxication et éliminer les déchets métaboliques. Scien- tifiquement, il n’y a aucun lien entre la consommation de protéines et le risque d’insuffisance rénale. Alors continuez de manger équilibré, de tout, et en quantité suffisante et vous ne courrez aucun risque. 

                                                       

   

« Les protéines ? Pas pour moi ça coûte trop cher. »

                                                                        

FAUX. Il ne faut pas confondre viandes et protéines. En ef- fet, si tous vos apports proviennent de chair animale, cela pèsera lourd dans le budget. 

                       

Cependant, il existe de nombreuses sources de pro- téines peu coûteuses et d’excellente qualité nutritionnelle : les légumineuses (haricots, fèves, lentilles, pois cassé, pois chiche, lupin) sèches ou en conserves, le pain com- plet, le lait, les œufs, les poissons en boîte, le poulet entier ( jusqu’à 10 portions par pièce !), les steak hachés surgelés, les cacahuètes (non grillées non salées) ou encore le tofu nature. Gardez les produits plus chers (crustacés, bœuf, porc) pour les occasions plus rares. 

                       

Voici quelques astuces pour économiser : alterner les protéines végétales et animales, réduire les quantités de viande, éviter les charcuteries, acheter en gros volumes, cuisiner et congeler des plats à l’avance. Enfin, sachez qu’il n’est pas nécessaire de manger de la viande tous les jours. 

                                                       

   

« Les protéines ça fait grossir les muscles, j’ai peur de “gonfler” »

                                                                        

FAUX. La seule façon de faire grossir ses muscles jusqu’à l’hypertrophie musculaire, c’est de pratiquer fréquemment la musculation, et de consommer beaucoup de protéines et de glucides. Mais si vous êtes stabilisée ou en perte de poids, avec une juste dose de protéines et un peu de sport régulier, il n’y a aucun risque, vous ne gonflerez jamais. Les protéines sont indispensables pour tonifier le muscle et avoir un bon galbe. 

                       

Tout comme le sport, les protéines seules, ne font ni maigrir ni grossir. 

                                                       

   

QUELLE EST LA BONNE QUANTITÉ POUR MOI ?

                                                                        

Vous trouverez dans les guides La cuisine des winneuse ou le programme BEB , les quantités optimales de protéines à consommer par jour en fonc- tion de la phase dans laquelle vous êtes et de votre dépense énergétique moyenne 

                                                       

    

CONSTRUIRE ET PRÉSERVER SA MASSE MUSCULAIRE

                                                                        

Les protéines sont des macronutriments qui ont 2 rôles bien distincts : un rôle énergétique (carburant) et un rôle structurel (briques). 

                       

Lorsque l’on souhaite augmenter ou maintenir sa masse musculaire il faut veiller à apporter des glucides en même temps que la consommation de protéines, afin que ces dernières soient utilisées à des fins de construction musculaire et non à des fins énergétiques : on appelle cela « l’effet d’épargne protéique, ou azoté ». Veillez donc à toujours avoir un fruit, un produit laitier ou une barre de céréales à portée de main, en plus de vos aliments protéiques. 

                       

Pour stabiliser son poids et sa masse musculaire il faut veiller à avoir assez de protéines chaque jour (voir tableau), mais il ne faut pas en abuser, sinon celles-ci seront « transformées » en graisse au même titre que les glucides en excès. Vos progrès pour obtenir une belle silhouette seront alors masqués sous une couche de graisse sous-cutanée. Voilà donc encore deux rai- sons de bien suivre vos macros et de bien doser vos apports alimentaires. 

                                                       

   

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.