Dois-je faire plus d'exercice pour perdre du poids ?

Ahhh ! Les éternelles questions dans le domaine des régimes pour la perte de graisse...

"Dois-je m'entraîner davantage pour perdre du poids ?"
"Puis-je perdre du poids sans augmenter l'entraînement ?"
"Comment l'exercice s'inscrit-il dans mes objectifs ?"

Dans 98% des cas, les objectifs de nos clients sont de perdre un peu de graisse corporelle pour être plus performants dans leurs entraînements, se sentir mieux devant le miroir, et avoir plus d'énergie !

devenir-sportive



Ce que nous entendons tout le temps, c'est "Je fais du sport.. et je veux avoir l'air sportive !".

Cela vous semble familier ?

Dans cet espace, il est courant d'entendre une myriade d'opinions et de réponses à la question "dois-je m'entraîner davantage pour perdre du poids ?" et sur la façon dont l'entraînement peut affecter les objectifs de perte de poids.

À un niveau élémentaire, il est logique que plus d'entraînement entraîne une plus grande perte de graisse. Si vous brûlez plus de calories, vous créez un déficit plus important et les résultats "devraient" apparaître plus rapidement.

Mais, comme nous l'avons évoqué dans des articles précédents sur le métabolisme et le coaching des clients qui ne mangent pas à leur faim, un déficit plus important n'entraîne pas toujours des résultats plus rapides.

On a généralement tendance à surestimer les effets de l'entraînement sur la perte de graisse et à sous-estimer les effets de la nutrition sur ce même objectif.

Cette mauvaise estimation est en grande partie le résultat d'une information perpétuellement incomplète dans le domaine de la santé. Il est plus facile de faire plus d'exercice et de s'engager plus facilement que de prendre conscience de son alimentation.

Soyons honnêtes : les changements alimentaires ne sont pas aussi amusants qu'un cours de CrossFit à plein régime. "Faites cette séance d'entraînement pendant 30 jours et obtenez des résultats miraculeux" sonne beaucoup mieux que "Suivez l'effet de certains aliments et de leurs quantités respectives sur votre corps".

L'un nécessite une vie entière de sensibilisation, l'autre quelques heures par semaine. C'est pourquoi tant de personnes trouvent le succès lorsqu'elles commencent à se concentrer sur leur nutrition avec un programme adapté et en étant suivies.

Ne vous méprenez pas, une personne novice en matière d'entraînement par résistance obtiendra des résultats en faisant simplement de l'exercice, mais cela ne dure pas longtemps et ne fonctionne pas aussi bien pour les personnes bien entraînées. 

La perte de graisse dépend à 80 % des habitudes alimentaires et à 20 % de l'entraînement. Les abdominaux sont vraiment faits dans la cuisine.

manger-mieux



La grande question qui demeure est de savoir POURQUOI les abdominaux sont faits dans la cuisine et POURQUOI le fait de s'en tenir à un plan d'entraînement méthodique sans "en rajouter pour accélérer la perte de graisse" permet d'obtenir des résultats plus importants (et plus rapides !).

La réponse est multiple.

Considérations pour ceux qui ne font pas assez d'exercice


L'exercice est comme une drogue.

Comme pour un médicament, il existe une bonne dose, une sous-dose et une surdose. Quelque chose qui est conçu pour vous aider peut être destructeur s'il est mal dosé.

Pour une personne qui est chroniquement sous-dosée (c'est-à-dire qui ne fait pas assez d'exercice), des choses étranges commencent à se produire avec la faim et l'état d'esprit lorsque l'exercice augmente.

Sans conscience diététique ou sans pratique pour reconnaître les signaux de faim, de nombreuses personnes finissent par augmenter radicalement leur consommation de nourriture lorsqu'elles commencent à faire de l'exercice, en raison d'un appétit accru.

Bien que cela puisse conduire à une augmentation de la construction musculaire (en fonction de leur répartition macro), cela va également se faire au prix d'une prise de graisse potentielle et éliminer la réponse souhaitée pour induire une perte de graisse et une perte de poids.

De nombreuses personnes surestiment également le nombre de calories qu'elles brûlent pendant l'exercice. Il est donc fréquent que ces personnes se disent "Je vais manger plus parce que j'ai fait de l'exercice aujourd'hui" et qu'elles mangent ensuite trop.

Cela dit, ces personnes sont généralement les seules à constater un changement positif dans la perte de graisse en s'entraînant davantage, si l'on tient compte du régime alimentaire.

Pour ces personnes, faire plus d'exercice PEUT améliorer la composition corporelle, mais seulement avec des interventions diététiques tangentielles comme avoir la bonne répartition des nutriments. Ce que nous donnons dans nos programmes.

Si c'est votre cas, faites un petit changement. Faites de l'exercice deux fois par semaine à une intensité de 85 %. Suivez votre alimentation. Voyez comment votre corps change !

Considérations pour ceux qui font déjà de l'exercice régulièrement.


Le plus souvent, les gens cherchent à passer d'une dose normale d'entraînement à une surdose d'entraînement.

Si un peu est bon, plus doit être meilleur, n'est-ce pas ?

Pas tant que ça. (Et ce podcast va vous expliquer pourquoi !)

Le surentrainement entraîne une série de problèmes qui lui sont propres. Nous avons brièvement évoqué plus haut la nature destructrice d'un déficit calorique trop important.

exercices-perte-de-graisse



Bien qu'à la base, l'entrée de calories et la sortie de calories soit une vérité évidente, dans le secteur du fitness, nous avons tendance à sous-estimer la capacité du corps à autoréguler son métabolisme.

Les "calories perdues" ne sont pas seulement définies par ce que vous brûlez dans la salle de sport, mais aussi par ce que votre corps brûle pour rester en vie et pendant les activités quotidiennes.

Votre corps est une belle machine, intelligente et efficace, qui travaille dur pour vous maintenir en vie tout au long de la journée. Il n'aime pas beaucoup être en déficit calorique... surtout s'il est important. Ce n'est pas un avantage pour la survie.

Ainsi, un déficit calorique excessif causé par une surdose d'exercice et/ou un apport calorique très faible, peut provoquer [1,2]..

1- Un taux métabolique de base plus faible, ce qui réduit les pulsions sexuelles, la santé des organes et les processus corporels de base.
2- Une diminution du métabolisme de repos qui vous rendra léthargique au travail ou trop fatigué pour vous occuper de vos enfants.
3- Cela provoquera une réponse au stress qui augmentera les niveaux de cortisol, diminuant la qualité du sommeil et bloquant la mobilisation de vos cellules graisseuses pour l'énergie.
4- Une perte de poids plus lente (ou complètement bloquée).
Avec un bon programme, nous pouvons isoler ce problème et le résoudre !

Pour la personne avec un entraînement moyen, l'ensemble de ces signes et le ralentissement général de la perte de graisse qui en résulte - lui donne l'impression qu'elle doit faire plus d'exercice. Cela exacerbe le problème et peut entraîner un cycle destructeur de régime yo-yo et de blessures !

Pour les personnes qui s'entraînent déjà cinq fois par semaine, augmenter l'exercice ne vous aidera pas à perdre plus de poids. En fait, une surdose d'exercice et la boucle destructrice qui en résulte peuvent avoir l'effet inverse et causer beaucoup de frustration dans le processus.

Que faire maintenant ?

Si vous êtes quelqu'un qui s'est toujours demandé "dois-je faire plus d'exercice pour perdre du poids ?", soyez patient, demandez conseil à un coach nutritionnel qui pourra vous soutenir mentalement et physiquement et rappelez-vous que vous n'êtes pas seul !

De nombreuses personnes sont passées par là.

Il faut du temps et des efforts pour inverser l'état d'esprit "plus = mieux", mais c'est possible avec du temps, des efforts et des conseils. Donnez à votre corps le temps de vous le prouver en vous tenant à votre plan d'entraînement et de nutrition et en vous concentrant sur l'alimentation de votre corps.

Apprenez à manger et à faire le bon sport avec nos programmes :

programme-perte-de-poids

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés